Espaces Physiques d’Apprentissage

Les préoccupations quant à la réussite des étudiants, l’accroissement du temps consacré à une activité salariée en parallèle de leurs études, l’approche par compétences : ces éléments (et d’autres encore) poussent les enseignants à repositionner leur intervention pédagogique auprès des étudiants.

Dans ce cadre, compte tenu des évolutions de public et de ses attentes, il est souvent opportun d’opter pour une démarche pédagogique plus active, privilégiant ainsi une approche collaborative des apprentissages.

Cependant, une telle approche pédagogique en présentiel peut être contrainte par l’aménagement actuel des salles de cours.

C’est pourquoi nous souhaitons réfléchir à l’aménagement d’espaces physiques d’apprentissage qui facilitent la mise en oeuvre d’une telle approche pédagogique en présentiel.

L’objectif principal de ce projet est donc de définir de nouveaux espaces physiques d’apprentissage et d’analyser leur incidence sur la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage.

La définition de ces nouveaux espaces doit répondre à quatre caractéristiques principales :

– Développer des pédagogies actives, collaboratives, implicantes et motivantes en favorisant un climat propice à l’engagement dans des activités d’apprentissage.

– Privilégier la pluri-fonctionnalité des espaces en basant leur organisation sur la flexibilité, la malléabilité.

– Favoriser l’hybridation des pratiques de formation et d’apprentissage dans l’espace et dans le temps en reliant les espaces physiques et les espaces numériques en lien avec la formation en ligne.

– Diversifier les espaces pour assurer le continuum des activités d’apprentissages entre les temps formels (cours à l’emploi du temps) et informels (temps de travail hors de la présence d’un enseignant).

La démarche d’aménagement des espaces physiques d’apprentissage doit reconnaître l’implication active et continue de l’ensemble des parties prenantes.

L’éventail des pratiques pédagogiques (travail collaboratif, études de cas, enseignement magistral…), des types d’interaction et des styles d’apprentissage, nécessite une diversité d’espaces d’apprentissage.

Un espace physique d’apprentissage doit être polyvalent afin d’assurer son utilisation à de multiples fins. Un espace doit idéalement soutenir :

  • les différents besoins pédagogiques d’un ensemble d’enseignants et d’étudiants

  • la tenue d’une gamme variée d’activités pédagogiques au cours d’une même séance.

  • les exigences de disciplines distinctes

  • le contrôle de la configuration et du mobilier à la discrétion des utilisateurs

  • l’utilisation (ou non) d’une variété de technologies