Journée de la Pédagogie Universitaire et Innovante 2021 : vidéos des interventions

Retrouvez les interventions de la Journée de la Pédagogie Universitaire et Innovante en vidéos :

Ouverture : éléments de bilan et de perspective sur le vécu de l’EAD à Avignon Université

Forts des expériences vécues dans un contexte pandémique très particulier, nous dressons ici un bilan des répercussions sur l’enseignement au sein d’Avignon Université. Si la mise à distance imposée des cours a pu générer lassitude et fatalité, elle a également été perçue comme une opportunité à saisir pour s’emparer de l’enseignement à distance. Nous en dressons ici les points les plus importants en mettant en lumière toutes les conséquences positives, autant du côté enseignant que du côté étudiant.

Alors quelles seront les répercussions à l’avenir ? La mise à distance forcée des enseignements sera-t-elle un frein pour le développement de l’hybridation ou au contraire, un accélérateur ? Comment cet enseignement à distance pourra être vécu sans un fort sentiment de contrainte chez certains ? Quelles seront concrètement la place et l’avenir de la pédagogie innovante et de la pédagogie active ?

Pour nous éclairer et avant d’entendre les témoignages et retours d’expérience des collègues ayant joué leur cours labellisés pendant le premier confinement, une question centrale est d’ores et déjà abordée : les enseignants qui avaient hybridé leur(s) cour(s) avant ce premier confinement ont-ils eu des facilités à mettre en place leurs enseignements entièrement à distance ? Nous y répondons !

Repères pour concevoir la transition pédagogique : entre contrainte et incertitude (Didier Paquelin)

Didier Paquelin, Professeur titulaire de la chaire en pédagogie de l’enseignement supérieur, Université Laval (Québec), partage dans cette intervention la méthode de travail adoptée à l’Université de Laval en mars 2020 pour faire face au contexte de la covid. Refusant une attitude urgentiste, les équipes de l’Université de Laval ont pris une période de 2 semaines pour envisager l’adaptation nécessaire des modalités d’enseignement et d’apprentissage pendant 18 mois.

Les maîtres-mots de ce travail préparatoire ont été l’étude de la criticité des cours (situation des primo-arrivants, équipements nécessaires ou non, maturité des équipes pédagogiques et de chaque enseignant…), une démarche participative et collégiale, ainsi que la définition d’un ensemble des possibles (e.g. l’étude de toutes les modalités possibles pour un cours).

L’expérience étudiante a également été prise en compte pour l’organisation des cours, selon la notion d’alliance pédagogique (inspirée de celle d’alliance thérapeutique dans le domaine médical). Didier Paquelin nous parle enfin de de design pédagogique, tant au niveau du cours que des séquences d’apprentissage, de boucle d’apprentissage, de présence et sociabilité à distance…

Une intervention dense des plus inspirantes pour envisager plus sereinement la distance !

Partage d’expériences pédagogiques Avignon Université

Florence BISTAGNE – La culture antique et les figures mythologiques hybridées

Florence Bistagne a hybridé deux UCE (Culture Antique et Grandes Figures Mythologiques) appartenant à une même UE (Culture et Patrimoine). Cette UE est dispensée auprès des L2 Humanités (petite quarantaine d’étudiants) avec 9h de CM et 9h de TD à chaque fois.
Son besoin de départ était de compenser le manque de prérequis des étudiants. Elle souhaitait :

  • Nourrir les étudiants avec davantage de documents (optimiser l’utilisation des ressources),
  • Jouer sur la désynchronisation et le rythme (facteur temps) pour une meilleure appropriation des savoirs,
  • Optimiser la dynamique des groupes (déjà présente en cours),
  • Conserver et stimuler  la motivation en les maintenant actifs,   
  • Développer la transdisciplinarité.

Elle a donc mis en place une transformation pédagogique de type « hybridation ». Le scénario pédagogique proposait des CM sur la plateforme (un salon BBB était systématiquement enregistré pour maintenir un “lien”), une grande partie de travail en groupe (travail de présentations mis en scène) et des temps de restitutions. Le plan et la progression pédagogique étaient très jalonnés et les consignes quant à elles, clairement énoncées. Toutes les ressources (très riches et grandement diversifiées) ont été mises à disposition dès le départ. Florence a souhaité accompagner ses étudiants dans l’accès aux ressources bibliographiques. Les résultats ont été excellents et le cours très apprécié par les étudiants !

Pascale MIAILHE – STAPS : motiver à la méthodologie de préparation aux concours par l’hybridation et la collaboration

Pascale Miailhe présente l’hybridation d’un enseignement à la méthodologie de la préparation au concours, dans le domaine de la pratique sportive, composé essentiellement de TP.

Elle a trouvé un grand intérêt dans la combinaison des phases distancielles (Apport de connaissances, recherche et productions individuelles) et des séances en présence (mise en commun, débat, coévaluation), en y trouvant une flexibilité et un gain d’autonomie pour les étudiants. Elle a fait une utilisation accrue de la plate-forme e-uapv, découvert et utilisé de nouveaux outils et activités -notamment carte mentale, wiki, jeu des chapeaux – qui ont servi de fil conducteur entre présence et distance.
Le dispositif a permis aux étudiant.e.s de prendre mieux conscience du niveau d’exigence du cours, attesté par un niveau de réussite un cran au-dessus de celui constaté auparavant.

Cyrielle GARSON – Un escape game en littérature britannique

Cyrielle GARSON présente la réalisation d’un escape game, labellisé “Pédagogie Innovante”, dans le cadre d’un cours de littérature britannique en L3 LLCER anglais : elle revient sur la phase de préparation technique, pratique et pédagogique, sur la conception des énigmes autour des contenus du cours, et sur les outils utilisés pour les matérialiser. Le côté ludique et immersif de cette expérience a été très apprécié par les étudiant.e.s, renforçant ou stimulant leur curiosité et leur implication dans ce cours.

Jérôme JOUBERT – Un cours de micro-économie organisé en périodes pédagogiques

Jérôme Joubert nous présente un projet d’hybridation dans un cours en microéconomie pour les L2 AES (50 étudiants environ). Par ce format d’hybridation, Jérôme a choisi une réduction du présentiel et le développement d’un ensemble d’activités à distance. Les CM ont été supprimés et les TD se sont transformés en moments de régulations de fin de « période » (la logique pédagogique change profondément même si le volume horaire reste le même). Jérôme a scindé son cours en huit temps forts (« périodes), eux-mêmes très rythmés : séances en visio, travail en autonomie grâce à de nombreuses ressources variées et temps de régulation. L’étudiant bénéficie d’un accompagnement individualisé et de retours formatifs réguliers au sein du cours ! Il a même l’occasion de refaire le cours lui-même grâce aux diverses activités, aux entraînements et aux feedbacks proposés.

Jérôme exprime ici tous les avantages de cette transformation mais aussi les points de vigilance à garder en tête pour peaufiner son projet d’année en année.
Si le dispositif amène un travail accru des étudiants, avec une nécessité de travailler en autonomie et de façon « active », ils ont tout de même apprécié la liberté gagnée en termes d’organisation et de gestion de leur temps. Les TD (régulations) sont beaucoup plus utiles puisqu’ils sont individualisés.
Il est maintenant envisagé d’ouvrir ce cours en 100% EAD pour les autres licences.

Chantal WIONET – Retours d’expériences sur l’hybridation et la distance

Chantal WIONET a hybridé plusieurs cours de langue française, grammaire, histoire de la langue, stylistique… depuis 3 ans. Elle livre ses réflexions sur ces transformations pédagogiques et sur le contexte de confinement depuis un an : les cours en ligne se résumant à des pdf et les enseignants décrocheurs, le soutien apporté à l’hybridation à Avignon Université versus le temps qu’il faut y consacrer, pour la préparation du scénario, la conception des activités ou la prise en mains de nouveaux outils comme H5P. Elle fait également état des effets constatés auprès des étudiant.e.s : de meilleurs résultats, un travail plus soutenu et plus régulier, mais également un changement de posture des étudiant.e.s, capables maintenant de formuler des demandes pédagogiques ou de demander des exercices supplémentaires !